De tout, un peu...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 16 janvier 2023

311

... Un spécial "Ouvrages sur les Gordini" en général et sur la R12G en particulier, cela vous dit ? C'est parti : si vous voulez constituer une bonne bibliothèque sur notre chère marque française, sachez toutefois que les tarifs pratiqués aujourd'hui sont très élevés : il faut chercher, trier, avant d' acquérir un livre rare, certes, mais c'est ce qui fait le charme de la "chine"... Attention, les appréciations qui vont suivre sont les miennes, brutes de moule et pas forcément les mêmes pour tout le monde ; à vous de vous faire une idée sur chaque bouquin, en sachant que beaucoup ont simplement recopié des âneries, n'ayant jamais conduit une Gordini ! Commençons par la bible (le mot n'est pas trop fort) : le magistral livre de Christian Huet "Un sorcier, une équipe" 480 pages (!) avec tous les plans de chaque châssis, les tableaux des courses, photos d'archives incroyables mais avec un regret : une suite devait arriver, on attend toujours et l'auteur commence à avoir sacrément de la bouteille. Quasiment aussi lourd, 350 pages, "Les Gordini" de Robert Jarraud, de la même veine et complémentaire . Dans le même genre, mais hélas en anglais, celui de Roy Smith "Gordini, a true racing legend", 288 pages, une version française était annoncée mais elle s'appelle l'Arlésienne à ce jour (à noter que la R12G y a sa place) ! "Gordini vécu par Robert Manzon" de P. Fouquet Hatevilain, historien automobile (127 pages ed. Drivers). Plus récent : "les Renault Gordini, formule magique" de F. Lhospied (220 pages) avec une quasi moitié consacrée à notre chère bien-aimée... Un autre spécial R12 Gorde avec les frères Marreau, passionnant, "Le Cap Alger" 144 pages d'aventure (le prix du mien est encore visible sur la couverture : 5 francs chez un bouquiniste de Tours)... On continue avec "10 ans de Coupe Gordini" éditions Hommell (le tome 2 pour la période 1971/1975) son seul défaut : il est broché et les feuilles s'arrachent -très- facilement (129 pages sur la 12 avant la R5 LS)."Autotest" : un livre souple consacré à la R8G et à la R12G, en fait des reproductions d'articles de presse en noir & blanc (ed. EPA 1983). Une belle revue cartonnée de septembre 2000 avec un dossier sur les barquettes du père Amédée : "L'automobile historique" n°4. Un autre magazine souple "Auto collection" n°32 de février 1996 spécial R12 Gordini (34 pages avec celle de V. Pontier en couverture)... On continue avec "Au volant" 16 pages sur la 12G, le reste sur les autres Renault sportives (ed. la sirène 1994) et enfin un superbe coffret en forme de livre contenant deux cassettes VHS (!) "Gordini l'épopée d'une équipe", un collector à recopier si possible sur un support plus moderne (ed. Almaviva Idea)... Une BD de Wozniak sur "Gordini le sorcier bien aimé" (ed. Glénat) et on passe, hélas, aux livres qui auraient pu ne pas exister : les trois hors-séries des Éditions Riva (R-Classic, Mille Miles, etc...) avec leurs photos mal légendées, leur textes acabracadabrantesques comme disait l'autre, une véritable catastrophe, rappelant le triste et loupé "R12 de mon père" chez ETAI. Il y aura toujours des couillons pour tout acheter, et c'est mon cas hélas, et c'est bien ce que doivent se dire ces margoulins qui se croient journalistes !... Une prochaine fois, on fera ensemble le tour des DVD parus sur notre sujet favori, à bientôt !

vendredi 16 décembre 2022

310

... Bonjour à tous ! Je crois pouvoir vous donner ici un bon conseil d'ami : ne vous faites JAMAIS opérer du genou ! La "prothèse totale du genou" (c'est son nom) implique une lourde intervention chirurgicale, ce que je ne savais pas vraiment, et surtout des douleurs intenses post-opératoires... J'ai subi l'opération le 30 novembre dernier et aujourd'hui encore je marche moins bien que mon petit fils âgé de... 17 mois. Bref, il y a des jours où je me demande si je pourrais à nouveau conduire nos vielles autos dont l'embrayage est raide comme la justice ! Voilà, le message est passé, comme disait le petit Gibus : si j'aurais su... (vous connaissez la suite). Revenons à nos bien-aimées, avec il y a peu un dessin de Thierry Dubois en première page de LVA : on y voit un alignement de ces nouvelles Alpine (?) et le comité d'accueil d'une réunion d'autos anciennes : arrive une berlinette, une vraie des années 70, et un des organisateurs s'adresse au conducteur : "Comment, tu l'a sorti malgré le temps ? inconscient, et le sel, tu y a pensé au sel ?" ... Sans commentaire ! Vu dans LVA également, plus exactement sur la couverture, un stand d'italiennes de luxe au salon de Padoue : de belles Ferrari rouges sont exposées avec au milieu une incongruité bleu pale : une mythique Daytona affublée de ce bleu ciel qui va si bien à notre R12 break mais pas du tout à ce pur-sang italien ! Je suis sans doute un vieux con, mais j'aime qu'on respecte au mieux les teintes traditionnelles (bleu pour la France, vert pour l'Angleterre, rouge pour l'Italie, etc )... Je suis tout autant "choqué" par cette manie d'affubler de belles berlinettes anciennes de ces horribles phares supplémentaires montés en série plus tard, de même pour toutes les R8 "Gordini" qui ont un look de R1135, alors que les R1134 avaient, je le pense, beaucoup de charme... et ne parlons pas de cette terrible manie de tout alourdir sans fin : jupe avant des Simca 1000 avec d'horribles phares rectangulaires, mignonne A112 body-buildée, et j'en passe. Un conseil maintenant pour passer un très agréable moment devant votre ordinateur : la rencontre dans un restaurant de Jean Claude Andruet et Patrick Tambay (cherchez sur You Tube) les deux anciens papotent et c'est un régal d'anecdotes à consommer sans modération. Enfin, une nouvelle qui va ravir le groupe d'écolos qui veut interdire la prochaine course des 24 heures du Mans : l'Automobile Club de l'Ouest annonce une billetterie presque saturée pour cette édition "centenaire" ! @+

lundi 14 novembre 2022

309

Bonsoir, un nouveau billet où l'on parlera "de tout un peu" : tout d'abord mes conseils de lecture (je suis un fou de bouquins sur l'automobile et ma bibliothèque personnelle est -je le crois- impressionnante avec livres et revues en très grand nombre). Ces derniers temps, j'ai lu avec grand plaisir un livre sur Patrick Tambay (voir la chronique précédente) cette fois je vous conseille humblement un ouvrage de Jean louis Moncet " la Formule 1 ma famille", une somme impressionnante d'anecdotes sur les pilotes et les équipes de F1, également un excellent hors-série de la revue Auto hebdo consacré à Jacky Ickx. Tant de livres sont hélas bâclés, non relus, bourrés de coquilles et photos mal légendées qu'il est bon parfois de signaler des ouvrages complets, fouillés, et qui sont une "mine d'or" pour les vrais amateurs que nous sommes... Du côté de mon autre passion, les miniatures, je vous signale la nouvelle série de R12 / Dacia chez Mininches au 1/18 ème de la marque HYRO- Triple 9 (allez voir la présentation dans la rubrique "minis" du site à la page 31). Par contre, que penser de cette révélation faite par un proche d'Yves Morizot (grand patron de l'équipementier Stand 21) à l'occasion du cinquantenaire du circuit de Dijon-Prenois : Jacques Laffitte a été le seul des anciens pilotes à demander un cachet de 18000 euros (!) pour "honorer" l'évènement de sa présence, alors que Agostini, Arnoux, Mass, Merzario, Ragnotti, Fréquelin sont venus gracieusement... Le comité d'organisation a d'abord refusé mais Morizot a arrangé l'affaire... On comprend mieux -peut être- le prix astronomique demandé aux participants de ces manifestations, et pourtant les inscriptions sont complètes d'une année sur l'autre ! Parlons d'autre chose, plus léger, gratuit, marrant et instructif : on peut écouter sur internet les archives des Grosses têtes (RTL) des années 80, il y en a des pleines pages, et là c'est un festival de bons mots distillés par Jacques Martin, Jean Yanne, Zitrone, Sim, Balutin et tant d'autres... Rien à voir avec l'émission d'aujourd'hui ! Et pour finir dans la même veine du mauvais goût et de la bêtise humaine gratuite, que penser de ce tableau accroché depuis 77 ans dans un musée allemand... à l'envers (!) et devant lequel des milliers de "connaisseurs" se sont sans doute pâmés avant que l'on se rende compte de l'erreur... les mêmes connaisseurs sans doute qui vous donnent des conseils sur vos autos, qui savent tout et rien, surtout rien d'ailleurs. @+

dimanche 9 octobre 2022

308

... Hello les douzistes, des nouveautés en ce moment qui concernent nos chères vieilles Renault 12 : tout d'abord la re-fabrication d'amortisseurs pour la Gordini chez le spécialiste Koni (voir sur leur site : [email protected] | https://koni-store.fr/) Les références pour l'avant sont : 82 1806 et 80 2223 à l’arrière. Par ailleurs, une revue consacrée à la marque Dacia, avec une cinquantaine de pages consacrées à la R12/UAP (berline, break, pick-up, coupé) oui vous avez bien lu, environ 50 pages ! On doit cette initiative à Olivier Duhautoy, le responsable de la revue Daciattitude, ceci explique cela (disponible en kiosque pour 15,90 euros). Et bientôt, mais sans date précise pour le moment, un break jaune et noir au 1/43 ème (collection "Véhicules assistance rallye" chez Altaya) sortie à surveiller dans les prochains jours... Avouez, trois scoops pour zéro euro, il n'y a qu'ici que vous trouverez cela ! Sinon, j'ai été très -agréablement- surpris par la photo de la R12 Gordini du Monté Carlo 1973 dans le livre très complet de Patrick Tambay -540 pages- (Pilote & gentleman) signé José Valli : en effet, le sympathique pilote français n'a pas oublié cette modeste aventure de ses débuts, et c'est ainsi qu'une photo de la célèbre blanche et rouge figure en bonne place avec des F1, des monstres de la Canam, des autos du Mans, lui qui a conduit pour Mac Laren, Renault et Ferrari, côtoyé le Commendatore, Gilles Villeneuve et tant d'autres, excusez du peu ! La classe, tout simplement, à l'inverse de ces blaireaux qui croient avoir inventé l'eau chaude et qui m'exaspèrent avec leur BM, Merdesèches et Audi collés au pare-chocs sans arrêt : comment imaginer que ces marques étaient à une autre époque (celle de ma jeunesse) l'apanage des médecins, notaires, notables, quand on voit la fange qui s'en est emparée... Triste constat fait par un vieux con, je l'accorde, mais qui a connu lui le bon temps des autos simples et des circuits "d'hommes", et qui partira vraiment sans regret de ce côté. En attendant, je me marre quand il suivent ma Mia à 30 dans une zone 30, roulent à 90 sur une route limitée à 90, malgré leur boite robotisée, 400 chevaux dans le moulin et des pneus de 20 pouces (quoique en général ils doublent sur la bande blanche continue, et le smartfauaune à l'oreille si possible) souvent les mêmes d'ailleurs qui téléphonent, moteur tournant au ralenti pendant des plombes sur un parking. La race ne semble pas s'éteindre, la même que celle des écolos qui achètent à bas prix des terrains près des circuits pour ensuite manifester leur mécontentement et faire interdire -ou presque- l'exploitation des sites : exemples hélas avec Charade, Albi, et peut-être bientôt Montlhéry, regardez sur Maps la vue aérienne des "résidences" littéralement collées à l'anneau, c'est sidérant !... @+

mercredi 14 septembre 2022

307

... Hello, chers lecteurs fidèles, sachez que la revue Daciattitude n°27 a consacré la troisième partie de son reportage sur les anciennes R12 du musée Dacia (les pick-up cette fois). On y apprend également la sortie prochaine chez Majorette d'une Dacia berline au 1/64 dans la gamme Vintage, événement à surveiller sur le site en ligne Majorette ; également prévu, mais hélas réservé au marché roumain, un coffret "Giftpack" (?) avec 5 de ces autos en différentes livrées (police, Gordini, etc...). Tout autre chose avec ce coup de gueule (encore ???) qui concerne "la grande famille" que nous sommes sensés représenter avec les autos anciennes : LVA, la FFVE nous rabâchent en boucle que tout le monde il est beau, journées du patrimoine en tête, mais ce n'est pas tout à fait mon avis. En effet, j'ai moyennement digéré le stationnement des autos à la réunion de Marcon (72) dont je vous ai parlé précedemment, avec les "prestiges" à droite et les "populaires" à gauche. Les autos ne craignent pas les mêmes rayures ou le soleil selon leur prix, les collectionneurs sont donc triés selon leur ressources ? OK si on veut continuer comme cela dans les conneries, la prochaine étape pourrait séparer les visiteurs selon leur sexe ou leur couleur de peau... Encore mieux, j'ai croisé il y a peu (j'étais au volant de la R12 break de 1974) deux autos anciennes qui se suivaient, une DS cabriolet et une Facel Vega ; après un bref appel de phare pour souhaiter "le bonjour du véritable amateur" j'ai seulement eu droit à un regard hautain. Qu'en penser ? là encore, c'est sans doute la valeur des autos qui classent les collectionneurs... OK, dans ce cas, si ces deux couillons croisent une Ferrari très ancienne qui vaut 50 fois le prix de leurs guimbardes, je leur souhaite le même désagrément ! Une autre constatation qui m'agace au plus haut point : la présence systématique de ces nouvelles Alpine dans les rassemblements d'anciennes. C'était hélas le cas à la course de côte de Charnizay (voir bulletin 306), mais je vois qu'à la montée historique de Chauvigny (86) les organisateurs ont tranché avec l'acceptation ferme de modèles construits entre 1920 et 1973. Clair, net et précis ! Allez, une dernière pour la route mais avec une certaine ironie : pourquoi les "pilotes" de drift -en Audi bien évidemment- que l'on voit sur internet en caméra embarquée sont-ils harnachés, gantés, casqués, cagoulés, à l'inverse des passagers en jean, tee-shirt, voire chemisier ouvert quand c'est une jeune fille bien en forme (!)... en cas de carton, il y aurait à redire ou alors... çà ne va pas si vite que le bruit semble l'évoquer !!! @+

dimanche 14 août 2022

306

Hello les amis, je vais vous faire partager ma joie cette fois-ci ; il est vrai que certains de mes billets sont très pessimistes, mais là, je suis heureux de vous raconter une bien belle histoire partagée avec la R12 Gordini : Il y a 43 ans (!) j'étais tout jeune pilote plein d'espoir prêt à remporter le championnat de F1 et les 24 heures du Mans, et voilà que je m'engage à la course de côte de Charnizay (37) avec la vaillante Simca 1000 Rallye 2 -des débuts à lire dans la page Contact "souvenirs de jeunesse en 26 pages" avec le lien https://gorde.org/media2/memoires.pdf- Cette côte que j'ai parcouru deux fois, en 1978 et 1979 donc, a été commémorée samedi 6 août 2022 par une Montée Historique, sur route officiellement fermée, avec commissaires et tout le toutim ! J'ai eu la joie d'effectuer dans la journée quatre montées avec la Gorde, et malgré le revêtement très bosselé et mes pneus en bois, j'ai pu "envoyer" comme à la belle époque... Il y avait une cinquantaine d'autos engagées dont deux R12G, le reste étant partagé par les R8 et Alpine de tous types. Mais ce n'est pas tout : j'ai eu l'immense honneur (et je pèse mes mots) d'effectuer une montée supplémentaire au volant de mon ancienne monoplace, une auto complètement revue à tous les niveaux, une véritable bombe sur roues ; je remercie chaleureusement son actuel propriétaire (depuis 1987) pour ce beau geste de confiance et qui m'a vraiment ému : je me suis retrouvé assis, sanglé dans cette formule 35 ans après l'avoir délaissée ! je dois avouer que malgré mon envie de bien faire mais également "l'interdiction" morale de la planter, je n'ai peut-être pas eu autant de plaisir que prévu : pourquoi ? eh bien demandez à mes genoux très douloureux qui touchaient le haut du châssis, à mes pieds coincés dans le pédalier, et vous aurez la réponse ! il ne faudrait pas vieillir, c'est aussi simple que cela. Mais malgré ces petits tracas de grand-père cela reste une très belle expérience !... Et ce n'est pas fini, car ce samedi 13 nous sommes allés dans la Sarthe à Marçon (72) (aucun rapport avec Macron) pour l'expo d'autos anciennes et la bourse de pièces au bord du lac, avec cette fois la Renault 12 break et la caravane Ériba (qui ont eu beaucoup de succès auprès des visiteurs) : un agréable moment malgré toutefois la chaleur très intense (on est jamais contents) qui a modérément plu à notre chienne Dacia âgée de 14 ans, et à la Douze sur le chemin du retour avec le voyant de température qui s'est brièvement allumé... En parlant de chien, je pense à Dalton parti depuis deux mois déjà, et qui aimait tant monter à l'arrière de cette voiture pour aller se balader, mais bon... on ne refera pas l'histoire hélas. Voilà donc pour ce bulletin, ce que je voulais vous faire partager, des moments simples de véritable bonheur avec nos vieilles guimbardes... Et un très grand, très très grand merci à Odile, Gilbert et Didier qui se reconnaitront... @+

mardi 19 juillet 2022

305

... Ici, une tradition est bien en place depuis "toujours" : l'achat du Spécial salon de l'Auto-Journal en juillet. Cette année, c'est un festival d'horreurs, de SUV (Sans Utilité Véritable) hauts, larges, lourds, moches, avec des plis, recoins, bordures, rajouts, becquets, jupes, feux diurnes en forme de zobs et j'en passe... Quels stylistes à jeun (?) peuvent vomir ces chars d'assaut tous semblables, et surtout pourquoi n'y a t'il plus de petites voitures d'entrées de gamme ? on passe tout de suite à des tanks ultra-équipés de gadgets électroniques ! Heureusement, il y a encore des gens sensés, simples, sur cette terre : les Douzistes et tous ceux qui ont choisi une vie décalée, heureuse, sans escalade effrénée de la technique inutile, je parle bien sûr des collectionneurs de vieilles autos ! Pour combien de temps encore, alors çà je ne suis pas devin, hélas, mais justement profitons à fond en ce moment de cette liberté surveillée qui nous est accordée... Côté miniatures et plus particulièrement R12, sautez sur l'occasion avec ces trois modèles au 1/24ème édités par Hachette version "pays de l'Est" et visibles sur E-Bay : j'ai commandé -et surtout reçu car j'avais peur je l'avoue- la berline Dacia rouge, le break jaune à quatre phares ronds et le pick-up 1304 orange, trois modèles qui sont superbes, comptez environ 120 euros au total port compris (ah ben oui, çà pique un peu, mais quand on aime...) Une autre source de miniatures mais à tout petit prix (et de toutes marques) chez Action : des autos à 3 euros (!) de marque Welly Nex, à l'échelle 1/32 -parfois- car toutes les autos proposées possèdent le... même emballage : une Fiat 500 est donc énorme, mais un Citroën HY est tout petit... Dommage car il y a des voitures anciennes intéressantes parmi les modernes : Méhari, R8, Capri, 2CV fourgonnette, Combi, etc. Pour finir cette rubrique miniatures, je vais vous parler d'une Gordini, mais pas d'une Renault 12 : il s'agit de la T32 de 1956 (tiens, l'année de ma naissance) une belle monoplace réellement à l'échelle 1/32ème cette fois et destinée au circuit électrique style Scalextric (ou Carrera dans mon cas) je la voulais depuis longtemps, et j'ai craqué : elle est facile à piloter, elle glisse bien juste ce qu'il faut, elle est réaliste à mes yeux d'amateur de slot. La marque : Cartrix (livrée dans un beau boitier métallique). Et pour finir, dernier achat (!) jusqu'au prochain, avec un livre qui retrace l'aventure du fabricant "Le Mans miniatures" (45 euros port inclus). Bonnes vacances à tous, et si possible bon voyage en R12 !!!

jeudi 16 juin 2022

304

... C'est un bien triste jour : ce matin, 16 juin 2022, notre cher Dalton est "parti" victime d'un vicieux lymphome. Ce petit billet lui sera consacré, aussi bizarre que cela puisse paraitre -sans doute- à ceux qui n'ont jamais eu d'animaux de compagnie : Dalton était entre autre connu de tous ceux qui l'avaient caressé affectueusement à la réunion de la Douze en Dordogne notamment. Accompagné de notre fidèle Dacia, qui elle a fêté ces jours-ci ses 14 ans (!) il avait porté fièrement son médaillon "J'aime ma R12" pendant les deux jours. Nelly et moi sommes vraiment très affectés par cette disparition, ce chien qui était un pointer, avait été sorti d'une SPA par mes soins pour accompagner ma maman devenue veuve ; hélas, elle n'avait pas réussi à s'en occuper pleinement et le fameux Dalton était donc venu ici rejoindre Dacia, et les deux chats Lana et Pompon. Nous avons donc passé quatre années tous ensemble, quatre années de grand bonheur avec ce chien un peu lunaire qui semblait de temps en temps dans sa bulle et nous faisait bien rire par ses facéties... Dacia va se retrouver bien seule, mais nous allons nous "venger" sur elle en la comblant du double de bisous !!! Voilà ce qui me tenait à coeur de raconter aujourd'hui, car je sais que de nombreux Douzistes ont connu ce terrible moment : certes cela ne changera rien à ce triste évènement. Tout autre chose pour finir cette mini-chronique, un grand merci à Christophe pour son envoi, il se reconnaitra... @+ les amis.

dimanche 29 mai 2022

303

... Dernièrement j'ai cru pouvoir alerter l'Amicale de sa nonchalance, j'apprends en retour que je ne me suis jamais impliqué : si c'est pour installer un comptoir-buvette dans un salon auto et y accueillir les pochtrons du dimanche matin, en effet, c'est vrai c'est pas du tout mon truc, étant agoraphobe. Cela dit, et j'aurais aimé ne pas avoir à le rappeler, je crois pouvoir me souvenir de petits "goodies" offerts aux différentes réunions R12 (et à mes frais) : tee-shirts décorés, jeux pour enfants, fiches pour les autos, fascicules de bienvenue, autocollants "fait maison" (200 pour la Douze en Dordogne) etc... course de Solex à la Châtre (engin pratique à emmener dans la caravane), soirée diapos à la Goule (boudée par certains qui voulaient se coucher tôt (!) confection à chaque rassemblement d'une grande banderole signée par tous les participants et traditionnellement remise à l'un d'eux, etc... Sans compter sur le forum mes interventions (+ de 4300 messages) : mes jeux des "différences", la rubrique brocante, le musée des minis, la revue de presse (sortie de magazines traitant de la R12), les reportages et j'en passe. Ce que j'ai essayé de dire dans mon dernier billet n'est pas une vengeance ou une critique systématique, mais il s'agissait d'un constat. D'ailleurs, c'est cadeau, voici un nouveau -et dernier- petit jeu... il suffit de répondre FAUX si cela est possible : "le forum est en léthargie" / "la page de garde date de 2018" / "les photos ne sont pas stockées et donc plus accessibles" / "le système d'exploitation est obsolète". Si vous avez répondu VRAI à chaque fois, vous êtes un rebelle, sinon vous êtes dans la tendance Macronienne, plus connue sous le nom de méthode Coué "tout va bien, on change rien" ! J'aurais aimé revenir vers cette famille (le terme n'est pas exagéré) que j'ai vraiment beaucoup aimé, mais là, c'est fini à tout jamais je crois après ce triste règlement de compte.

vendredi 20 mai 2022

302

... Bientôt l'été... une bien belle période où nous sortons nos vieilles guimbardes, fiers des dernières réparations, améliorations, restaurations ou plus simplement pour le plaisir de montrer qu'elles sont toujours là, cinquante ans après leur fabrication ! Je repense à tout cela dès que le soleil se montre , et je me souviens avec regret et mélancolie des moments vraiment simples passés à se côtoyer autour d'un verre, nous les Douzistes, propriétaires de berline phase un ou deux, break, ou gorde... Pourquoi avoir tout oublié, tout changé, être passé d'un humble forum sympa où on rigolait bien (!) à une Amicale tentant en vain de rassembler le plus grand nombre ? pourquoi ne plus penser qu'aux sorties "circuit" en Gordini (et à quel prix, quand on voit le montant exigé par les organisateurs véreux) et tourner en rond inlassablement sans chrono ni autre mérite que d'avoir la dernière bidouille qui permettra de devancer les "copains", non, je ne comprend toujours pas ce lamentable naufrage. On se souvient avec émotion des réunions à Aubusson ou plus récemment à la Douze, qui restent des évènements inoubliables... Le forum est en sommeil, pour ne pas dire dans le coma, mais où sont les intervenants entre deux éditions des "Classic Days" ? Nulle part, personne ne s'en inquiète, de vagues relances apparaissent et s'évanouissent aussitôt... Non, la R12 est une auto simple, aimée par des collectionneurs simples -pas simplets- amateurs de rassemblements bon enfant, pas du genre Alpine ou Jaguar, ou Tour Auto avec escales champagne et hôtels de luxe prout-prout ! Où sont les Grigou, Cabasse, Gardebouc, Douziste, et tant d'autres vrais amateurs de la Douze ? Sont-ils "cachés" comme moi derrière leur écran, prêts à revenir si tout redevenait comme avant ?... Quel gâchis, on avait pourtant un bel outil avec internet, un moyen de communiquer incomparable pour partager des documents, des photos, pourquoi ne pas simplifier par exemple cette démarche qui rebute tant de nouveaux visiteurs ? (quasi-impossibilité d'insérer des photos)... Et la présentation du site, inchangée depuis des lustres, aucune mise à jour, pas de réponses aux questions posées, pas de nouvelles rubriques, le bilan est catastrophique ! Dommage, triste, très triste... @+

lundi 4 avril 2022

301

..... Il est pas content le gars !!! Je suis le Stroumpf-râleur en ce moment : je cherche un réparateur spécialisé pour notre Mia Electric (bruit dans la colonne de direction) et voilà t'y pas qu'un "pro" de la marque doit venir de Vendée (!) pour intervenir sur notre bestiau... Bon, un premier rendez-vous est annulé et repoussé à la semaine suivante : à l'heure dite, coup de fil pour savoir où il en est sur la route, réponse : "ah ben, j'ai oublié de vous dire... je ne viendrai pas aujourd'hui"... Réponse instantanée et logique : "allez vous faire"... Avez-vous remarqué ce manque total de sérieux chez certains nouveaux artisans, pseudo-auto entrepreneurs qui sont spécialistes comme moi de tout et de rien, surtout de rien, pas étonnant que l'émission de Julien Courbet sur RTL continue encore après tant d' années d'existence (depuis janvier 2001). Cette semaine çà continue à la lecture de La Vie de l'Auto : on y apprend que le maire de Gueux interdit le stationnement ET l'arrêt devant les stands du circuit de Reims, même pour le temps d'une photo. Il est vrai que des couillons passent comme des fous devant cet ancien temple de la vitesse, mais il suffit sans doute d'y mettre des radars pour calmer l'ardeur de ces grands "pilotes" en Audi noires avec clim et phares bi-xénon... mais foutez la paix aux vrais collectionneurs M'sieur Machin ; je lui ai écrit, en sachant qu'il ne lira pas mon mail, mais bon, je lui ai indiqué mon intention depuis toujours de me rendre à Reims pour m'arrêter le long des stands avec la Gordini, je lui ai indiqué l'immatriculation et mon intention de me passer de son autorisation... c'est pas grand-chose mais çà défoule ! Il est certain qu'en ce moment des choses bien plus graves se passent dans le monde, mais pour celles-là je ne peux hélas pas faire grand-chose, habitant dans un pays qui construit des armes et qui les vends en regrettant -timidement- leur utilisation ! On peut certes aller voter pour essayer de changer de têtes -de noeud- mais pour ma part je crois bien que je vais confectionner un bulletin marqué Douglas, le chien-candidat... le ridicule ne tuant pas, on le saurait. Un note plus gaie avec la mini rubrique "rétro" dans Autoplus n° 1752, consacrée à la R12 TS (quelques erreurs mais bon, notre chère Mamie a les faveurs du magazine, c'est déjà beaucoup). Et pour finir, une contrepétrie pour les amateurs, et de plus en rapport avec notre marque préférée : "Il ne faut pas piquer cent Renault. " Je l'ai volée dans le Canard Enchainé de cette semaine... À la prochaine les amis.

mercredi 16 février 2022

300

..... 300 : c'est le nombre de bulletins postés dans cette rubrique, dites-moi si vous en avez assez ou pas, il ne faut surtout pas hésiter ! Je peux comprendre la lassitude que l'on éprouve parfois avec internet et ses déplorables dérives. Bon nombre de forums ne sont plus ce qu'ils étaient au début, je pense par exemple à celui des "Rallymen à votre écoute" animé au début par deux pilotes des années 70, Jean Louis Clarr et Jan Hug Hazard (ce dernier a depuis abandonné le navire)... On y voit ainsi les photos du dernier voyage à l'étranger, les assiettes bien garnies des nombreux restaurants visités, les bouteilles alignées, et on peut lire les louanges de la "Cour" avide de courbettes devant le grand maître JLC surnommé ici le Maestro (!) en toute simplicité ; gare à celui qui ne partage pas l'avis de l'adjudant Chef, il sera vite rattrapé par la patrouille ! Un autre forum est également mené d'une main de fer par son grand manitou (Thais 66 pour ne pas le nommer) là, par contre le sujet est quasi toujours respecté : "courses de côte des années 70". Les photos y sont très nombreuses, toutes de l'époque choisie que nous aimons, mais encore une fois attention à celui qui ne respecte pas l'avis -seul et unique visiblement- du taulier ! Tout cela devient pénible, et dommageable pour l'outil internet qui ne prévoyait peut-être pas tout cela. En attendant on pourrait se replier sur la presse écrite, je pense au hors-série "Coupe Gordini" sorti il y a peu (éditions Mille Miles / Riva) mais comportant de nombreuses erreurs hélas, mille fois hélas : pourquoi l'éditeur n'a t'il pas pris contact avec les personnes vraiment concernées, avant d'écrire tout et n'importe quoi ! Je cite, en vrac : légendes de photos avec... des photos "fantômes" , photo en double, erreur de pilote (Guitteny / Mangé), fautes de frappe, "aurtograffe" incertaine, défauts de conjugaison, photo des R12G au Ricard mais légendées Montlhéry... et j'en passe ! encore une fois, certainement pas de relecture rigoureuse, mise en page à l'arrache, et donc au final un vrai désastre, un de plus, pour l'équipe de Thibaut Amant, auteur bien maladroit de "la Renault 12 de mon père" aux éditions ETAI. Le magazine "Berlinette Mag" n'est pas en reste avec les erreurs, voir la photo dans le dernier n° de la R12G jaune aux sélections du Bugatti en 1974 : choisie pour honorer la mémoire d'Yves Péot, elle représente la voiture d'un autre concurrent (!). Jean Marc Cotteret et Jean Jacques Mancel ont passé la main à des repreneurs peu scrupuleux visiblement, et c'est bien dommage... @+

samedi 1 janvier 2022

299

..... Tout d'abord, " meilleurs voeux, bonne année" ! quoique cette expression cache bien souvent des drames (deux décès dans la famille en 2021) mais bon, souhaitons une meilleure année malgré ce satané virus ! Pour ma part, j'ai déjà fait, comme à chaque mois de janvier, un calendrier prévisionnel des sorties prévues en R12 : en vrac, Blois, Chinon, Bressuire, la Pommeraye, Montlhéry, la Châtre... autant de réunions qui seront -sans doute- annulées, mais l'espoir fait vivre ! Pour fêter l'arrivée de 2022, on a eu la surprise de recevoir enfin la Gordini version Ottomobile : elle est loin d'être aussi loupée que le laissaient supposer les photos de présentation : je reproche en premier la teinte qui est fort sombre (le bleu 418 est + clair) on dirait le bleu des Duster de la police municiplale, et surtout la prise d'air -énorme- qui semble provenir d'une Subaru Impreza. On peut ajouter à la critique cette lèvre bizarre qui courre sous la jupe avant, sorte de mini-spoiler façon tuning Norauto, et les phares longue-portée de même provenance (?) ainsi que la présence de feux latéraux sur les ailes avant (quoique sur la nôtre, la grande, je n'ai pu m'empêcher de les rajouter en totale contradiction avec l'année de sortie)... Par rapport à la Solido, on peut noter par contre des essuie-glaces moins grossiers, la présence des barillets de portes, des obturateurs sur les bas de caisse, et globalement davantage de finesse dans les détails de tampographie. On peut toutefois se demander quelle auto -à l'échelle 1- a bien pu servir de modèle ? une TS peut-être car les jantes me semblent... étranges. Il est dommage que Ottomobile semble vouloir "bouffer" tous les concurrents, en se laissant aller quelques fois vers la quantité et non la qualité : j'ai acheté il y a peu la Fuego au 1/18ème de chez Norev, superbe, fidèle, sans aucun défaut à mes yeux d'amateur, et pourtant moins chère de... 20 euros ! Je vous souhaite en tous cas d'avoir eu l'opportunité d'acheter cette énième R12G dès sa sortie car elle est déjà affichée sur certains sites à un prix presque trois fois supérieur (!) cela résultant de cette politique -idiote- du fabricant qui oblige à réserver le jour même le modèle (et payer par avance, ce qui me semble d'ailleurs à la limite de la légalité) tout en laissant la possibilité aux revendeurs d'en acheter des dizaines. En fouinant sur le "ouaibe" on peut lire bon nombre de commentaires négatifs, il semble que l'aventure "Otto-résine" soit -à mon sens- sur une pente dangereuse... Reste à espérer un jour une Renault 12 à l'échelle 1/12éme, réaliste, soignée, comme l'ont été la R8 ou la R5 Turbo. Pour ma part, je rêve toujours de la version Dacia Eaglemoss au 1/8ème mais les risques de transport et les frais d'envoi depuis la Roumanie freinent mon ambition (!)... @+

samedi 20 novembre 2021

298

... Comme le disait à la TV Jacques Martin dans les années 80 : Incroyable, mais vrai !... une Renault 12 Gordini sera exposée du 2 au 6 février prochains au fameux salon Rétromobile de Paris... Qui aurait pu croire cela il y a quelques années, où elle était tant décriée par tous les intégristes de la R8. La Renault 12 choisie sera aux côtés de créations originales du père Amédée (barquettes, monoplaces) sur un stand dédié à la petite marque française. Hélas pour moi, je ne pense pas m'y rendre si les choses n'évoluent pas dans le bon sens, car je ne me vois pas avec un masque sur la bouche et le nez toute une journée, dans un espace clos (même si la surface est énorme) avec un public malgré tout envahissant. Mais la situation a le temps de changer en deux mois... Tout autre chose : la R12G est également à l'honneur sur le site de l'INA avec un étonnant reportage de 1971, présenté par le journaliste Stéphane Collaro -en voix off et au volant- sur le circuit du Mas du Clos entouré de neige ! On voit que le journaliste était loin d'être un manche au volant, car il attaque franchement dans la grande courbe du fond, sur une piste mouillée, froide, avec de belles corrections de trajectoire, transfert des masses, mise en appui... un régal et un commentaire avisé sans complaisance. Rappelons que S.Collaro a co-piloté JP Beltoise, couru en Alpine, avec les Stars en circuit (et sur R12 Gordini entre autres), fait le Tour Auto avec une R5 Alpine, et bien d'autres compétitions sur divers véhicules. Ce reportage permet également de revoir le circuit de Pierre Bardinon, aujourd'hui abandonné hélas pour d'obscures raisons, mais que certains Gordinistes ont eu l'honneur de connaitre ; il avait un cachet spécial, avec de belles montées et descentes, une sorte de mini Charade (lui aussi en partie abandonné et détruit par les écolos) ! Côté miniature, on attend toujours l'Arlésienne Gordini de la marque Ottomobile, elle serait enfin prévue pour Noël 2021 (ou 2022 ?!) souhaitons que tout ce délai aura servi à corriger les très nombreux défauts repérés sur les photos du prototype (calandre, prise d'air, phares LP, volant, bandes, etc... la liste est fort longue) on se demande vraiment à quoi ressemblait l'auto originale qui a été choisie pour les plans... Un dernier mot sur ma nouvelle petite folie : la Mia electric, dont aucun fabricant de miniatures a commercialisé ce modèle, j'ai donc décidé de me lancer en créant ma propre maquette (même procédé pour la R12 G "maison" visible en page 22, rubrique Minis du site R12 Gordini) les formes simplistes "taillées à la serpe" devraient aider ! @+

dimanche 17 octobre 2021

297

.......... Souvenez-vous, on avait parlé dans le dernier billet d'un Solex à prix exorbitant. Attention j'ai mieux, beaucoup mieux : une 2cv à + de 100.000 euros, çà vous tente ? Pas de problème, deux exemplaires en version Charleston et état neuf, non immatriculés, et avec moins de 30 kilomètres au compteur ont été vendus à ce prix dernièrement ! Une troisième a même été adjugée à 142.000 euros (9 km au compteur)... Bon, admettons après tout, mais pensons un peu au "pauvre" acheteur qui a maintenant une auto immobile, impossible à déplacer puisque la valeur de son tas de ferraille est due au très faible kilométrage, sachant par ailleurs qu'un véhicule se dégrade terriblement à l'arrêt total ! Que de soucis, çà ne doit pas être drôle tous les jours d'être -très- riche... Tournons-nous plutôt vers l'actualité de l'humble Renault 12 avec des avis péremptoires de très grands spécialistes : en premier, JF Halin le scénariste du dernier film OSS 117, qui déclare " J'aurai préféré une Alpine, car la R12 Gordini n'avait rien d'une sportive" (c'est sans doute un grand pilote à ses heures perdues). De la même veine, le communicant de chez Renault qui a voulu faire de l'humour avec la photo presse d'une 12 Gorde d'époque et ce titre : "Nous avions déjà un chauffeur hubert en 1981". Là, on fait donc allusion à la plateforme Uber (et pour rappeler Hubert Bonisseur de la Bath, incarné par J Dujardin) sauf que, Ducon, en 1981 la Gordini était déjà à la retraite, il fallait donc mettre 1971 ! Bon, on peut continuer avec un spécimen tout aussi évolué, qui a sévi dans le spécial Echappement (Essais des sportives des années 70) vendu au prix de 12 euros (!) : R8G, Simca 1000 Rallye, etc... et R12 Gordini en sont les vedettes, très bien, sauf que... on apprend au fil des pages que le volant était un Kuillery ( pour Quillery) on découvre que l'aile avant droite de la R12G avait un monogramme "R12 Gordini" sur les premiers modèles (ah bon ?) et on parle plus loin de jantes Alil (comprenez Amil). Bon, laissons ces tristes sires de côté, et terminons avec une note plus joyeuse : depuis deux jours, il y a ici dans le garage aux côtés des Renault 12 et Eriba, une nouvelle auto : j'en avais déjà parlé dans la chronique 294, il s'agit d'une petite Mia électrique. Bouille rigolote, pratique, simple, cette voiture me trotte dans la tête depuis une dizaine d'années (j'avais vu les toutes premières à Tours, exposées au Palais des congrès Vinci) çà y est, elle est enfin au chaud avec ses copines ! Comme aurait pu dire l'autre : " On a raté sa vie si on a pas une Mia à 50 ans " sauf que lui parlait d'une Rolex et que j'ai 65 ans ! @+